fbpx

Les espèces ont tendance à disparaître. L’immense majorité des paiements se font désormais en carte bancaire. Seul problème, les Français ont moins l’habitude de laisser un pourboire lorsqu’ils paient via un terminal de paiement. 

Yavin veut changer ce constat en encourageant le pourboire lors de l’encaissement sur un terminal de paiement. 

2022 signe un véritable tournant puisqu’elle annonce la défiscalisation des pourboires versés par carte bancaire. Une mesure soutenue par Emmanuel Macron, à l’essai cette année. Bonne nouvelle : les terminaux de paiement Yavin possèdent une option pourboires vous permettant de les accepter. L’heure est donc au changement et le terminal de paiement au cœur du débat.

Comment et pourquoi est-il si intéressant de percevoir un pourboire via son terminal de paiement directement ? Explications.

2022 : la défiscalisation des pourboires laissés en CB

L’Assemblée nationale a officiellement voté en octobre dernier la défiscalisation des pourboires versés par carte bancaire pour les salariés de l’hôtellerie et de la restauration, à compter de janvier 2022.

Auparavant taxés par l’État, les pourboires dématérialisés seront désormais exemptés de charge pour les employeurs et d’impôt pour les salariés. Une mesure soutenue par Emmanuel Macron et à l’essai en 2022, dans la limite de 20 % de la rémunération brute du salarié. Une petite révolution puisqu’aujourd’hui, les transactions par carte sont systématiquement déclarées et imposées.

Derrière cette nouvelle loi, il y a une volonté forte : motiver les employés avec un salaire plus attractif et leur permettre un meilleur pouvoir d’achat, tout en donnant un coup de pouce au recrutement des restaurateurs, en période post-confinement. Et cela est tout aussi intéressant pour la clientèle qui a désormais la sensation de savoir à qui est destiné son pourboire. Une belle valeur ajoutée au process !

Un signe de reconnaissance non négligeable pour le domaine de la restauration, qui devrait bientôt s’étendre aux chauffeurs de taxis et aux VTC.

Laisser un pourboire : old school ?

À l’origine du pourboire en Angleterre, il était coutume de déposer quelques espèces dans un pot dédié, afin d’être servis plus rapidement que les autres clients. ”To Insure Promptness”, aka le fameux TIP. Étonnant, mais vrai ! Cette pratique s’est depuis largement répandue tout en évoluant. C’est désormais en fin de service qu’on laisse volontiers un pourboire, en gage de sa satisfaction.

Le hic : les habitudes se transforment et il est important, sinon primordial, de s’y adapter.

Les clients ne payent plus, ou presque, en espèces. L’ère du digital a pris le dessus et la carte bancaire est devenue, disons-le, la référence en termes de paiement. Et ce, même pour de très petites sommes (1 €). Phénomène largement accentué par la crise sanitaire en 2020. Relation de cause à effet : les pourboires tendent à disparaître et ne font plus tellement partie des habitudes des clients.

Action, réaction ! Il faut réinventer le terminal de paiement et ses fonctionnalités. Miser sur la digitalisation et la dématérialisation du pourboire apparaît comme une valeur sûre.

Pourquoi les clients ne laissent-ils plus de pourboire ?

Et si le pourboire ne semble aujourd’hui plus faire partie des habitudes en France, ce n’est pas uniquement à cause des paiements dématérialisés par carte bancaire, mais aussi en raison de la non-information sur le sujet.

Comment faire confiance à un process que l’on connaît si peu ?

Parmi les interrogations des consommateurs, la question de la légalité se pose. Est-ce légal d’ajouter un pourboire à l’addition lorsque l’on paye par CB ? Une crainte légitime mais dont la réponse est heureusement rhétorique : oui. Au même titre qu’un pourboire en espèces, le pourboire laissé par carte bancaire est autorisé et, évidemment, encouragé.

Autre sujet polémique, l’acquisition du pourboire. C’est là une véritable interrogation des clients qui ne parviennent pas à savoir qui réceptionnera le pourboire. Sera-t-il destiné au patron, aux serveurs… ? C’est ce questionnement qui participe activement à freiner la volonté de laisser un pourboire.

Le pourboire, appréciation culturelle

Alors qu’il est monnaie courante, dans la majorité des pays européens, de laisser 10 % du montant de l’addition en guise de remerciements quant à la qualité et la sympathie du service, c’est un sujet qui diffère beaucoup d’un pays, d’une culture, à l’autre.

Aux États-Unis, par exemple, la culture du pourboire est tout autre. Au même titre que l’Italie réclame un supplément pour le pain et les couverts, “pane e coperto”, le service n’est pas compris dans l’addition aux États-Unis et au Canada. Il convient alors de laisser un pourboire compris entre 15 % et 25 % du montant total de la note.

À l’inverse, en Asie, le pourboire est perçu comme une offense par les employeurs car il sous-entend que la rémunération de ses employés ne serait pas suffisante. Cela fait aussi référence à la qualité du service qui n’a pas à être notifiée, celle-ci se devant d’être irréprochable coûte que coûte : c’est un dû.

Le pourboire est bel et bien un heureux mélange d’histoire, de codes sociaux et de législations diverses.

Laisser un pourboire via votre terminal de paiement Yavin

Yavin, c’est justement la solution ultra simple et intuitive pour inciter vos clients à laisser un pourboire lors du paiement par carte bancaire.

Forts du constat que votre clientèle est prête à renoncer à laisser un pourboire si elle n’est pas invitée à le faire de manière suffisamment claire, nous avons mis en place notre propre application Pourboire by Yavin, simple d’utilisation et innovante.

En activant la fonction “pourboire” depuis votre terminal de paiement, vous annoncez subtilement la politique de votre établissement. Nul besoin de formuler votre demande oralement, l’option s’affiche automatiquement sur l’écran, clairement séparée du montant de l’addition.

Dès lors, vos clients savent que vous acceptez les pourboires. Non seulement cela les incite davantage à en laisser un, mais il y a aussi une réelle impression de liberté au moment de leur décision.

Un back office complet pour la comptabilité des pourboires

Au-delà de l’application Pourboire by Yavin, qui n’en est qu’une parmi tant d’autres, souscrire aux terminaux de paiement Yavin c’est aussi profiter d’un back office (My Yavin) ultra complet depuis votre compte utilisateur.

Un outil performant qui regroupe toutes vos données nécessaires à votre comptabilité : votre chiffre d’affaires détaillé, une analyse complète de la fréquence de visite et du panier moyen, la liste exhaustive de vos transactions et le Yavin Store, vous permettant l’accès à nos multiples applications métiers déjà existantes. Comprenez, le paiement en 3x en collaboration avec notre partenaire Alma, la création d’un QR code sur le ticket CB vers vos avis google pour inciter vos clients à exprimer leur satisfaction et autres pépites… Dont l’application Pourboires !

Facilement accessible via une interface ludique et moderne, votre espace My Yavin vous donne accès à tout ce qui peut vous être utile pour faire monter en flèche votre commerce !

Remettre le pourboire au cœur des habitudes grâce au terminal de paiement

L’objectif est simple : remettre le pourboire au goût du jour en le rendant hyper accessible. Qu’il devienne presque un réflexe.

Grâce à l’application Pourboire by Yavin, vous avez également la possibilité de configurer au préalable des pourboires afin que différents pourcentages s’affichent lors de l’encaissement.

Une solution idéale pour les clients qui ne savent jamais vraiment combien donner, ni quel montant est le plus adéquat. Cela restant une option, les clients sont tout à fait libres d’indiquer un montant selon leur souhait.

Sans oublier la possibilité d’indiquer le nom du serveur sur le TPE afin de savoir quels encaissements et pourboires lui reviennent. Pratique, cela met fin (enfin) à l’inquiétude préalable des clients quant à la réception du pourboire. C’est bel et bien le serveur concerné qui en profite. On peut donc aisément le dire : les pourboires dématérialisés font l’unanimité !

Le pourboire, un gain non négligeable pour vos équipes

Bonne nouvelle ! Si, depuis la crise sanitaire, le recrutement des employés de restauration s’est avéré plus compliqué, cela devrait évoluer positivement en 2022 avec les pourboires laissés via CB. 

En partant du constat que 40 % des clients laissent un pourboire (environ 10 % de l’addition), si l’on prend l’exemple d’un service dont la recette avoisine les 2000 €, cela peut permettre à vos équipes de bénéficier de près de 100 € par service.

Une belle façon de fidéliser vos serveurs et de les encourager à rejoindre le merveilleux secteur de la restauration, à nouveau en plein essor !

Demandez une démo de l’application Pourboire de Yavin à nos experts en remplissant le formulaire ci-dessous :